Le vent divin souffleur de cristal

Le 13 juillet prochain, les salles obscures s’illumineront des couleurs d’Asgard à l’occasion de la sortie du prochain Thor : Love and Thunder de Taika Waititi. Préparant sa sortie en salles, le dieu du tonnerre s’accompagne d’un vent divin qui souffle directement dans nos ateliers et les cannes de nos verriers. En naissent grâce à un savoir-faire unique, des pièces en cristal mythiques qui attendent uniquement de faire ressortir l’antique élégance de votre espace.

Cristallerie de Montbronn honore les divinités et vous propose dans ce blog, de découvrir ses pièces aux inspirations mythologiques.

Jetez-y un coup d’œil :

CIRCÉ

Prenant son nom de la puissante enchanteresse grecque, notre toute nouvelle collection d’Art de la table Circé tire son origine des sirènes homériques que l'on retrouve dans son précieux design.

D’après la légende grecque, Circé était une célèbre enchanteresse, fille du dieu Soleil Hélios et de l’océanide Perséis (ou de la déesse Hécate, selon les versions). Connue pour ses dangereux pouvoirs de métamorphose, elle est souvent considérée comme étant elle-même une divinité. Elle apparaît notamment au chant X de l’Odyssée, où elle transforma les compagnons d’Ulysse en porc à l’aide de ses philtres et incantations, Ulysse lui-même protégé par le moly d’Hermès, l’ordonnant alors de rendre apparence humaine à ses fraiches victimes. Suite à cela, elle fut une alliée considérable du héros dans la poursuite de son épopée. Plus tard, Ulysse fit la malencontreuse rencontre des sirènes, dont Circé lui avait prévenu l’envoûtement. : «   Faites attention, vous allez rencontrer des sirènes. Elles tenteront de vous attirer. Vous ne devez pas écouter leur chant ou vous vous échouerez contre les rochers. » lui avait dit l’enchanteresse, ainsi que l’idée d’insérer des bouchons de cire dans les oreilles de l’équipage, ce qui sauva tout le monde.

Ainsi notre collection Circé s’inspire de ces dires mythologiques dans son nom mais également son design qui rappelle les écailles des sirènes chimères.

En savoir plus

Circe, Wright Barker, 1889

Circe, Wright Barker, 1889

APHRODITE

Née de l’écume des plus précieux courants, notre mythique jardinière à la beauté divine s’inspire de la déesse de l’Amour.

Grande déesse de la fécondité et de l’amour chez les Babyloniens et chez les Phéniciens, Aphrodite devient chez les Grecs l’une des douze divinités olympiennes, la déesse de l’amour et de la beauté. Sortant de l’écume de la mer et poussée par le Zéphyr, elle aborde d’abord à Cythère puis à Chypre, et sous ses pas, la terre fleurit. Elle est accueillie par les Saisons et conduite chez les Immortels qui s’enflamment d’emblée pour elle. Du fait de sa naissance aquatique, elle est naturellement favorable aux marins et apaise la mer agitée. Ses aventures et mythes sont trop nombreux à conter, mais l’on retiendra ses attributs les plus connus que partage notre mythique jardinière : une beauté inouïe, un charme divin, et une dangereuse sensualité.

En savoir plus

Nascita di Venere, Sandro Botticcelli, 1480

Nascita di Venere, Sandro Botticcelli, 1480

FLAMME

Les divines flammes d’Héphaïstos se sont échappées de sa fonderie pour rejoindre nos ateliers. Découvrez nos pièces d’exception Flamme, références au dieu du feu et des volcans ainsi qu’au Titan transmetteur du feu.

Héphaïstos détient une tragédie et une mélancolie qui le distingue des autres divinités de l’Olympe. Jeté du haut de l’Olympe par Héra à la naissance pour sa laideur, Héphaïstos passera sa « vie » en boîtant. De ce traumatisme naîtra l’intérêt du dieu de la forge pour la fabrication d’armes et autres outils. Il est également le dieu du feu, des volcans et de la métallurgie, ce qui le lie étroitement au Titan Prométhée, dont on vous conte l’Histoire ici. En effet, Héphaïstos est souvent considéré par les auteurs comme gardien du feu, que Prométhée dérobe pour le donner aux humains. Suite à cela, sous les ordres de Zeus, Héphaïstos enchaîne le Titan à un rocher où un aigle viendra tous les jours le dévorer, bout par bout. Rempli de pitié, le dieu du feu plaint le Titan et est ordonné par Zeus de se venger des actions de Prométhée, et c'est à ce moment qu’il créera Pandore, magnifique jeune femme qui libérera les maux de l'humanité.

Par ces deux actes, Héphaïstos et Prométhée sont étroitement liés et sont ainsi tous deux honorés dans la création de nos pièces Flamme.

Vulcain enchaînant Prométhée, Jean Charles Frontier, 1774

Vulcain enchaînant Prométhée, Jean Charles Frontier, 1774

 

Ecrire un commentaire

Tous les commentaires sont modérés avant d'être publiés